TransAtlantique (1ère partie)

Le Cap, nom qui résonne en moi depuis de nombreuses années. Cette ville d’un autre bout du monde fait partie des récits de mon grand-père Jean, Papy. J’ai eu la chance de partager mes premières cinq années de vie avant qu’il nous quitte. Assez de temps pour me transmettre et m’inculquer quelques fragments de ses valeurs, ses habiletés, ses passions…
Travaillant dans la marine marchande, il partait pour de longs mois, d’un océan à l’autre, d’un continent à l’autre. Le Cap était selon les histoires familiales sa ville préférée. Est-ce donc un hasard si mon idée initiale d’y rester deux semaines s’est finalement soldée par un séjour de dix mois ?
Toutes mes tentatives de départ ont été vaines. Comme si quelque chose me retenait. Déjà par la rencontre de supers amis avec qui j’ai passé de merveilleux moments. Sheree, Florian, Marc, Richard, Laurence, Tom… Et avec qui j’ai partagé un grand nombre d’activités, randonnées, festivals, voyages, bonnes cuisines…
Quelques brides des années partagées avec mon grand-père sont restées gravées dans ma mémoire. Je pense que mon côté aventurier et bricoleur vient en grande partie de lui. Quand nous nous baladions ensemble en bord de mer ou dans les petits ports finistériens, il avait pour habitude de me mettre dans les voiliers et autres embarcations sans demander l’accord du propriétaire. Comme s’il avait envie d’imprimer en moi son amour pour la mer.

1

Lire la suite

Pérou en famille

Encore une fois une belle aventure vécue en famille. Cette fois-ci mes parents sont venus me visiter au Pérou, de l’océan Pacifique à la forêt amazonienne en passant par les sommets andins, mon père a de nouveau pris du plaisir à partager nos retrouvailles.

perou5113

Résumé d´une partie de l´année 2017 dans Salut les Cousins !

La technologie ne supportant pas les secousses des pistes et ma liberté ne voulant pas se faire piéger par les réseaux sociaux, les nouvelles se font de plus en plus rares sur ce blog ou sur ma page Facebook.
Dans un monde dit de plus en plus « connecté », je préfère me connecter au moment présent afin de vivre pleinement chaque expérience et chaque rencontre.
Tous les jours apportent son lot d’histoires et d’anecdotes. Mes carnets se remplissent de lignes et mon appareil photo immortalise certains moments. Les récits reprendront donc un moment ou un autre.
Pour le moment je vous invite á revivre une partie de mon année 2017, dans le résumé annuel du bulletin familial Salut les Cousins !

Botswana

Une fois avoir fini la traversée à vélo du continent Africain, j’avais la sensation de rester sur ma faim. L’impression qu’il me manquait quelque chose avant de lui dire au revoir et de partir explorer un nouveau coin du monde.
Quand on pense “Afrique”, on pense en général aux animaux sauvages. À part quelques rencontres d’autruches, d’éléphants, de girafes… je n’ai pas eu l’occasion de me trouver face à face avec les plus grands félins. Vous allez me dire heureusement puisque je voyage sur un vélo !
Je n’ai pas envie de payer une journée safari dans un parc où les animaux vivent dans un périmètre clôturé comme dans un zoo. Je n’ai pas non plus les moyens de me financer une expédition de plusieurs jours dans une réserve.
J’ai trouvé une solution après quelques recherches et dans un podcast sur le site de Michael (Traverser la Frontière). Différentes compagnies recherchent des interprètes pour traduire les guides parlant anglais. En général les langues recherchées sont le français ou l’allemand.
J’envoie quelques mails à différentes compagnies et je suis contacté par Bush Ways au Botswana. Après quelques questions du genre « Avez-vous déjà campé ? », « Avez-vous déjà vécu hors du confort quotidien sans pouvoir laver vos vêtements pendant plusieurs jours ? » et d’autres un peu plus classiques. Vous l’aurez compris, j’avais le profil.

Lire la suite

Afrique du Sud

“Where are you going ? – Where do you go ? – Where to ?”. Combien de fois ai-je entendu ces paroles sur mon chemin. “Cape Town, South Africa”, leur répondais-je. Qui l’eût cru, sans quitter une seule fois le niveau de la terre ou de la mer, mon vélo m’a accompagné à travers 23 frontières avant d’arriver à celle de l’Afrique du Sud.
J’entre dans ce nouveau pays le samedi 16 avril 2016. Sans paperasse, l’officier des douanes tamponne mon passeport d’un “visa” gratuit d’une durée de 90 jours.

Lire la suite

Namibie (2ème partie)

Je quitte après trois jours le lodge luxueux où j’ai été gentiment invité. Je suis reposé et mes sacoches sont pleines de nourriture. Je pars à présent dans le désert où le prochain supermarché se trouve à 15 jours. Mon stock se résume au plus compact possible : riz, spaghetti, bouillon cube, oignons, ails, porridge, boîtes de conserve, biscuits et beurre de cacahuète. Pas très glamour, mais ça me nourrira sans prendre trop de place.
En ce qui concerne l’eau, c’est physiquement impossible pour moi de transporter une telle quantité qui me permettra de traverser le désert en autonomie. Un litre d’eau représente un kilo, s’il fait chaud je peux en consommer facile 10 litres par jour, plus celle utilisée pour cuisiner, la douche on oublie. Sur le chemin il y aura peu de ravitaillement. Ainsi, je compte sur la générosité des touristes en 4×4. Ils fréquentent beaucoup la Namibie en cette saison.

Lire la suite

Namibie (1ère partie)

Le samedi 27 février 2016, je traverse le Zambèze, frontière naturelle entre la Zambie et la Namibie.
On m’avait prévenu, l’Afrique avec un grand “A” était fini pour moi. La ville de Katima Mulilo n’est pas très évoluée, mais déjà je peux voir la différence. Le charme des supérettes est remplacé par les façades franchisées sud-africaines : Pick’n Pay, PEP, FNB …
L’influence des colonies allemandes se reconnaît dans l’organisation des rues et dans l’architecture.

Lire la suite