TransAtlantique (1ère partie)

Le Cap, nom qui résonne en moi depuis de nombreuses années. Cette ville d’un autre bout du monde fait partie des récits de mon grand-père Jean, Papy. J’ai eu la chance de partager mes premières cinq années de vie avant qu’il nous quitte. Assez de temps pour me transmettre et m’inculquer quelques fragments de ses valeurs, ses habiletés, ses passions…
Travaillant dans la marine marchande, il partait pour de longs mois, d’un océan à l’autre, d’un continent à l’autre. Le Cap était selon les histoires familiales sa ville préférée. Est-ce donc un hasard si mon idée initiale d’y rester deux semaines s’est finalement soldée par un séjour de dix mois ?
Toutes mes tentatives de départ ont été vaines. Comme si quelque chose me retenait. Déjà par la rencontre de supers amis avec qui j’ai passé de merveilleux moments. Sheree, Florian, Marc, Richard, Laurence, Tom… Et avec qui j’ai partagé un grand nombre d’activités, randonnées, festivals, voyages, bonnes cuisines…
Quelques brides des années partagées avec mon grand-père sont restées gravées dans ma mémoire. Je pense que mon côté aventurier et bricoleur vient en grande partie de lui. Quand nous nous baladions ensemble en bord de mer ou dans les petits ports finistériens, il avait pour habitude de me mettre dans les voiliers et autres embarcations sans demander l’accord du propriétaire. Comme s’il avait envie d’imprimer en moi son amour pour la mer.

1

Lire la suite

Chypre et bateau-stop

Toujours à Selifke (Turquie), nous avons encore une journée à patienter avant de prendre le bateau de nuit vers Chypre.

L’embarquement sera assez long. Une fois les contrôles passés nous sommes totalement laissés au dépourvu. Nous rentrons par la même entrée que les camions. Ensuite il faut trouver son chemin dans ce labyrinthe de couloirs et d’escaliers. On se perd et on est loin d’être les seuls. De la visite des machines aux cabines du personnel en passant par les cuisines.
Les connaisseurs se sont rendus directement dans la salle de réception climatisée qu’on trouve finalement bondée et bruyante. Impossible de rester là il faut trouver une autre solution. Dehors, hors de question, il fait beaucoup trop chaud pour l’instant et il fera trop froid au large.
Je trouve enfin l’endroit parfait. Il y a une petite salle cinéma avec des sièges confortables et la clim. Peut-être le seul endroit du ferry où le maître mot est « Silence ».
Nous arrivons au petit matin après une nuit plus confortable que je m’attendais. La suite l’est moins. Seuls deux officiers des douanes sont présents pour contrôler et tamponner les passeports de plusieurs centaines de passagers… La gruge est activité courante et j’aime autant vous dire que ça dure une plombe !

Chypre

Lire la suite